A l’affiche cette année

Cette année les Comédiens du Lay, ont l’honneur de vous présenter leur pièce 2017 La Valse des pingouins de Patrick Haudecoeur, une comédie musicale burlesque et déjantée qui vous fera rire à coup sur !


Résumé de la pièce

Un chef d’entreprise en quête d’un nouveau marché, et ne reculant devant rien pour décrocher un miraculeux investisseur, organise une grande soirée en son honneur. Les petits plats dans les grands, champagne, feu d’artifice etc. Chacun fait de son mieux ! On ne peut pas dire à quel moment cela a  » dérapé « … Mais ce fut une soirée mémorable !


Les Dates

Weekend 1

Venderdi 3 Mars 2016 Samedi 4 Mars 2016 Dimanche 5 Mars 2016

Weekend 2

Venderdi 10 Mars 2016 Samedi 11 Mars 2016 Dimanche 12 Mars 2016

Weekend 3

Vendredi 17 Mars 2016 Samedi 18 Mars 2016

C'EST COMPLET !
Désolé, Il n’y a plus de places disponible pour la Valse des Pingouins.

L’Auteur : Patrick Haudecœur

Patrick Haudecoeur

Patrick Haudecœur est metteur en scène, comédien et auteur de pièces de théâtre. Il commence sa carrière en jouant l’œuvre mythique d’Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince. On le retrouve par la suite dans de nombreuses pièces, comme Un fil à la pattede Georges Feydeau ou À chacun son Serpent de Boris Vian. L’acteur écrit et met en scène alors son premier spectacle, Thé à la menthe ou t’es citron ? qu’il interprète également. La pièce qui raconte l’histoire de comédiens qui répètent une comédie de boulevard est un énorme succès. En 1994, on le retrouve dans Le Bal des voleurs écrit par Jean Anouilh et mis en scène par Jean-Claude Brialy.

Par la suite, Patrick Haudecœur passe de rôle en rôle, de pièce en pièce, travaillant pour des auteurs comme Françoise Dorin et des metteurs en scène comme Jean-Luc Moreau et Jean-Laurent Cochet. Il monte également à La Comédie de Paris, avec Danielle Haudecœur, Les P’tits vélos. En 2001, il propose Frou-Frou, qui est un triomphe et qui reçoit le Molière du meilleur spectacle musical. En 2007, on le retrouve dans La Valse des pingouins aux côtés de Sara Giraudeau. Au cinéma, on a pu le voir dans Rose et Noir de Gérard Jugnot et dans Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes.